mardi 14 mars 2017

oceano nox


  Je t'ai à l'oeil
vaste océan des surprises.
Le ciel est bleu marine
et je sens quelque chose.
Comme si,
les beaux jours que tout le monde attend
chaque année
 quand l'hiver peu à peu s'échappe,
et qui nous sourient déjà dans les ombres chinoises du soleil,
renvoyaient pourtant à des tempêtes jamais lointaines
pourvu que l'on perde son attention aux lendemains.

Pour le moment,
on s'en fout.
Je le sens déjà,
  la température remonte.
Tu vois, ça pousse dans les bacs,
 plate-bande
 jardin
partout
où c'est encore possible.
et  puis,
tu vas pas venir nous gâcher la journée.
 Toi là.
Sur ton socle,
champion des tireurs de corde
à brume.
mais qui ne se bouge plus vraiment
le cul,
ainsi posté
à regarder passer l'histoire,
comme un spectacle du vivant.

 Pourtant
Je t'ai à l'oeil
l'évènement
ciel.

Hier, je me disais
 que
j'aurai bien aimé pouvoir voter pour un philosophe Président d'un Comité d'Etique
 qui remplacerait les ministères et leurs ministres.

 Juste une idée, comme ça,
 un truc qui vous traverse,
 dans la journée,
et qu'on oublie ou pas, la seconde suivante.

Naturellement, un philosophe Président
n'est pas à lui tout seul,
 garant du  mieux confort
d'un pays.
Il n'est pas pour reprendre l'expression d'un candidat: "l'Homme providentiel "
et il lui faudra être soutenu  par un paquet de techniciens en tous genres.
pour qu'il même la barre dans la tempête
Mais,
avec son Comité d'Etique,
composé d'un tas de braves gens convaincus  de la qualité poétique de la vie,
afin de refouler leurs angoisses de la mort et de l'inconnu,

 « Je vis de plus en plus avec la conscience et le sentiment de la présence de l’inconnu dans le connu, de l’énigme dans le banal, du mystère en toute chose et, notamment, des avancées d’une nouvelle ignorance dans chaque avancée de la connaissance »*

Tout le contraire,
sans doute de ce que l'on nous vend,
en ce moment
à crédit, dans les programmes présidentiables des uns et des autres.

Je sais disait Gabin
et pourtant
on ne sait pas grand chose.
On formule juste des hypothèses.
Le fondement de la connaissance n'est pas dans notre capacité de compréhension et de logique.
Toute aventure humaine à sa part d'inconnu et il faut l'accepter
pour arrêter de se la péter
et faire chier le monde avec ses boursouflures d'Ego.
Faut savoir s'entourer de paisibles, de bienveillants réalistes,
de bénévoles de la pensée positive,
de gens qui doutent et réfléchissent ensemble,
de compères en fraternité et solidarité.
d'opposants à l'esprit binaire.
Une communauté du Nous
pour essayer de résoudre les problèmes
comme toi et moi et vous 
quand on exprime son humanité avec les autres.
en se demandant justement ce que c'est qu'être Humain



*Edgar Morin-"Connaissance, ignorance, mystère" Editions Fayard
                                                      


                            :________________________________((((((((('''''''




 HUMEUR
Monsieur Fillon dénonce les journalistes qui fouillent dans ses poubelles.
Soit!
Mais reconnaissons qu'il n'est pas banal de trouver des costumes à 6000 euros dans les poubelles.
Les enfants du même Monsieur, ont reversé une grande partie de leur salaire pour un boulot trouvé par papa.
C'est bien de penser à ses parents dans le besoin.
Le délicat personnage de père a expliqué qu'il s'agissait de rembourser les frais de mariage des enfants.
Les occupants de la salle ayant participé au mariage de leurs enfants, comprendront aisément que des parents puissent ainsi demander à leurs enfants de rembourser le coût de la fête.
D'ailleurs c'est ce que tout le monde fait.
Non?
              Pourquoi!
 Pas vous?
                                    {{{{{{{{{{{{{{{{{{{{{{{############~~~~~~~~~~~~~~~~~






                        ||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||{{{{{{{{{{{{{{{{{{{{{{{{########### 

version 
LOCAL 
HEROS

   Vendredi 17 mars-Salle Jacques Brel-Port de Saint Nazaire   INFOS




 PROGRAMME

                                \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\|||||||||||||||||||||||||||||{{{{{{{{{{{{{
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire