samedi 2 novembre 2013

le rouge est trompeur


Les bonnets rouges
ont ravivé des souvenirs
d'Ariane Mnouchkine
et  d'histoire bretonne.
-La nostalgie camarade-

Tu sais bien,
le  risque à l'emballement pour les causes
qui touchent au coeur.

Le rouge est parfois trompeur.
et sous couvert d'exotisme local,
il peut être juste un décor  pour des desseins
qui me sont étrangers
et me rebutent même.

Voilà pourquoi j'ai supprimé il y a peu un appel pour la manifestation de Quimper, publié par mes soins et par connerie, erreur étourderie et j'en passe...

 Un peu de musique
pour oublier
et se souvenir





3 commentaires:

  1. Je comprend et j'approuve que tu ais supprimé ton appel pour "les bonnets rouges de Quimper", mais trouve ton explication un peu courte...
    Comme trop souvent il y a là "récupération" par des loobies de l'agro-alimentaire (spéculateurs, FNSEA...) de JUSTES inquiétudes sociales, face à l'usine-à-gaz de pouvoirs publics qui tentent vainement de ménager la chèvre et le chou...
    L'écotaxe est mal barrée depuis le début! Sarko y a été contraint suite aux accords de Grenelle (bidonnés!) et a "vendu"(PPP) à de nouveaux Fermiers Généraux (!) la charge de son recouvrement (20%!!)... Hollande a gardé et empiré ces mœurs ignobles... beurk !
    Et c'est la juste cause écologiste qui paie les pots cassés, en cassant les portiques de l'écotaxe :
    Le patronat se frotte les mains, il gagne dans les 2 cas de figure! Soit si l'écotaxe perdure, il en est bénéficiaire par son rôle de Fermier Général Général, soit si l'écotaxe s'arrête, il peut continuer à polluer sans payer !
    Il existe un 3° cas de figure, non prévu : remettre le monde à l'endroit, au lieu de marcher sur la tête, lorsqu'on a que le FRIC en tête, au lieu de la JUSTICE SOCIALE...

    RépondreSupprimer
  2. Merci Rémi
    pour ton explication.

    Pour ma part, et tu l'as bien remarqué;
    C'était, comme disait la chanson "juste une mise au point" .
    et quelqu'un que je connais: "J'ai cheminé"

    Pour les "détails" techniques, je fais confiance aux multiples commentateurs qui ne se font pas prier.
    La preuve!
    ;-)
    Je suis de moins en moins à l'aise avec-" l'écriture politique"-
    Je me réfugie souvent dans d'autres mots; ceux que j'ai l'impression de mieux maitriser
    ou qui me donnent confiance.
    ou
    qui
    m'évadent

    Mais comme tout un chacun, je suis un grain de la société du spectacle, et plutôt bon spectateur;

    Belle journée Rémi!


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "et plutôt bon spectateur"
      sauf quand je me trompe
      ;-)

      Supprimer