mercredi 22 décembre 2010

NO !!!! L !!!!!



Athées et chrétiens s'affrontent autour du sapin
Aux États-Unis, des groupes s'organisent pour faire la guerre aux symboles de la nativité en période de fêtes.
C'est devenu un rituel comme le sapin ou les cadeaux. Au mois de décembre aux États-Unis, on se bat comme des chiffonniers. Une guerre picrocholine entre les partisans de Noël, pour la plupart des groupes chrétiens, et les anti-Noël, une coalition hétéroclite d'athées et d'adeptes de confessions diverses qui refusent l'affichage public de symboles chrétiens.

La première échauffourée de la "guerre de Noël", comme on l'appelle, a démarré cette année sur le tunnel de Lincoln, à New York. Une organisation athée a affiché un grand panneau publicitaire à l'entrée du tunnel, qui montre une scène de la nativité avec les rois mages et la mention : "Vous savez que c'est un mythe." Et l'affiche d'appeler à célébrer "la raison". La ligue catholique a aussitôt contre-attaqué en plaçant un panneau à la sortie du même tunnel, avec le slogan : "Vous savez que c'est vrai. Cette saison célèbre Jésus !"

Quelque jours plus tard, la bataille s'est déplacée à Philadelphie. À la suite de plaintes de non-chrétiens qui se disaient choqués par l'emploi du terme "Village de Noël" à l'entrée de la foire artisanale, la ville a décidé de rebaptiser le lieu "Village de fêtes". Que n'avait-elle pas fait là ! L'initiative a déclenché une quasi-guerre de religions. L'archidiocèse s'est fendu d'un communiqué soulignant qu''après tout, il n'y aurait pas de village s'il n'y avait pas Noël". Le maire a fini par capituler et le mot Noël a repris sa place sur les deux guirlandes lumineuses à l'entrée de la foire. Mais les anti-Noël ont gagné à Tulsa, dans l'Oklahoma. La "parade des lumières de Noël" a été rebaptisée pour la deuxième année consécutive "Parade des fêtes", toujours au nom du sacro-saint politiquement correct. En signe de contestation, Jim Inhofe, le très conservateur sénateur de l'État, a refusé de défiler.

Moteur économique

Du coup, courageusement, pour éviter toute polémique, on préfère escamoter partout les symboles de Noël. En Floride, la direction des péages des autoroutes a formellement interdit à ses employés de décorer leur cabine, une banque au Texas a enlevé son sapin... Ce qui fait bondir Brenda Verner, qui mène la croisade chrétienne : "Les héritiers chrétiens de cette nation, non seulement ont le droit de riposter, mais ils feraient mieux d'écraser sans cérémonie les offenseurs insolents, avant qu'ils ne réussissent à mettre Noël hors la loi." Elle ajoute, plus prosaïque : "La culture de Noël est non seulement partie intégrante de la vie américaine mais elle joue aussi un rôle essentiel de moteur économique en fin d'année"...

L'Association américaine de la famille est même allée jusqu'à créer sur son site internet une liste des "mauvais" commerces, ceux qui boycottent la mention "Noël" dans leurs pubs et leurs décorations. Parmi les boutiques mises à l'index, Gap et le libraire Barnes & Nobles. Quant au YMCA de New York, il a, lui, carrément limogé le Père Noël et l'a remplacé par Frosty le bonhomme de neige, un autre personnage bien connu des petits Américains. Sauf qu'au lieu de se caler confortablement sur les genoux du gros monsieur en costume rouge pour lui susurrer la liste de leurs cadeaux, les bambins, selon le New York Post, ont dû "supporter les embrassades glacées du bonhomme de neige et de son acolyte, un pingouin anonyme". "Nous avons pensé qu'il était parfois bon de changer, et Frosty est un grand personnage d'hiver qui séduit un plus large public", explique John Rappaport, le directeur du YMCA. Ouf, plus que quelques jours à tenir !
article ici
Serge

3 commentaires:

  1. Les américains ne savent plus quoi...normal, en 1600 et des poussières les européens de l'époque étaient délocalisés, rien à faire juste l'emprise britannique, la fusillade des indiens, le territoire à rentabiliser et on se demande toujours pourquoi ils machent du chewing-gum...Allez, Bruce, passe moi ton marcel, il y a Edith et son roman!

    RépondreSupprimer
  2. "Mieux vaut être une vraie croyante qu'une fausse sceptique",

    dit Auguste Derrière, in "les moustiques n'aiment pas les applaudissements", chez Castor Astral.
    http://grain-de-sel.cultureforum.net/t6455p1020-citations-et-proverbes#181406
    Bon Noël à tous, et à JJ en premier.

    RépondreSupprimer
  3. pour avoir la paix mais pas forcément la tranquillité
    Pour le temps qu'il faudra à apprendre des autres à se connaitre un peu plus, un peu mieux.
    Pour l'essentiel à Vivre qui parait simple sans à priori mais tellement compliqué dans ses modes d'emploi...
    pour nos solitudes partagées et le doute à la barre
    pour la chance de vous lire
    pour...
    Bon Noël à vous

    RépondreSupprimer