mercredi 7 avril 2021

me zo ganet e kreiz ar mor

 

" Zen c'est ne pas se laisser cravacher par des mots à son sujet, donc au moment où vous lisez ces mots que vos yeux ne fassent pas la mise au point et fixent simplement des pages floues.
Zen est comme un livre intitulé "Cette Existence" qui commence en disant: "Il y a quatre choses que vous pouvez faire avec ce livre: 1) le lire et le garder, 2) le lire et le jeter, 3) ne pas le lire et le jeter, 4) ne pas le lire et le garder.
Il y a deux choses définitives à faire: 1) Ne pas s'en approcher du tout, 2) Qui a dit qu'un livre intitulé "Cette existence" existait?".
Zen est comme fixer un mot pendant plusieurs minutes jusqu'à ce qu'il perde entièrement toute signification, par exemple le mot CARRÉ, regardez-le, regardez ce "A", regardez ce "C" d'un côté et ce "É" de l'autre, et les ridicules combinaisons que sont "ARR" ou "RRÉ"- Qui l'a inventé et de toute façon où se trouve situé l'esprit de chacun?
Comme ce disciple qui voulait à tel point être éclairé qu'il se coupa le bras et le porta à Bodidharma qui dit: "Pourquoi ne m'as-tu pas apporté ton esprit?" et le type répondit: "Comment puis-je dire où se trouve mon esprit? et Bodidharma dit: "Donc tu es déjà éclairé?"
 
.../...
 

 .../...
Le rabbin David Hartman m'a parlé de l'esprit: un homme avait dit à un petit garçon: "Je te donnerai un dollar si tu me dis où se trouve Dieu"- le petit garçon répondit: "Je te donnerai deux dollars si tu me dis où Dieu n'est pas." 
Zen est une paire de mains glissées sur vos yeux par-derrière et quelqu'un qui dit: "Devine qui c'est?" et elles n'abandonneront pas tant que vous ne commencerez pas à devenir fou et alors vous regardez et c'est quelqu'un que vous avez complètement oublié.
Certains vieux maîtres zen de Chine et du Japon étaient très brillants, tel celui qui courait partout en disant à chacun: "Qui a traîné jusqu'ici ce cadavre pour toi?" (essayez et regardez dans le miroir), ou tel celui qui pêchait toute la journée sans ligne et disait qu'il pêchait la Carpe Dorée (le poisson de la vérité).
J'ai eu un échange zen contemporain avec Allen Ginsberg, il était assis dans le jardin et a dit: "Pastèque" et j'ai dit: "Pourquoi?" en allant dans la maison prendre une tasse de café, quand je suis ressorti j'ai dit: "Est-ce que ce ne serait pas horrible si les étudiants n'arrêtaient de demander pourquoi aux maîtres zen?" et il a dit: "Particulièrement quand les maîtres zen ne savent pourquoi ils l'ont dit."
.../...
 

 .../...
Zen est la façon dont tu te sens quand tu te réveilles d'un rêve où tu as des ennuis dans un pays lointain et que tu te dis: "Oh mon vieux! je n'ai pas à faire tout le voyage de retour!" Et tu ajoutes, en te retournant sur l'oreiller: "Je n'avais pas assez d'argent de toute façon." Où est-ce que tu n'avais pas assez d'argent de toute façon- dans le rêve ou quelque part? Croa! Croa!
Zen c'est Peter Orlovsky voyant pour la première fois une femme en manteau de fourrure courbée sur une poubelle à la recherche d'un journal, alors il se penche vers elle et dit: "Vous êtes sure que vous cherchez quelque chose?"
Zen c'est comme d'avoir tout son courrier envoyé au Bureau des rebuts.
Zen c'est le type dingue qui crie: "Si tu veux me dire que les étoiles ne sont pas des mots, alors arrête de les appeler des étoiles!"
Zen c'est la nuit au clair de lune quand je descends vers le lac et que la lune me suit au sud, et vous remontez  le lac  et la lune vous suit au nord: lequel la Véritable Lune suit-elle?
Zen c'est Hegel disant: "Être et néant sont identiques."
Zen c'est Victor Gioscia roulant à cent vingt à l'heure dans sa voiture et je dis:"Hui-neng a dit que depuis le début rien n'a jamais été", donc Victor dit: O.K., au diable tout ça!" et retire ses mains du volant et je hurle: "Non!"
Zen c'est la peur d'aller travailler mais dès que vous commencez à travailler tout est oublié. Ce haïku de Jôsô décrit cela et tout le zen, mieux que toute autre chose:
La pluie commence à tomberrr:
le couvreur se tourne
Et regarde la mer
Zen est aussi la promesse de la clémence telle qu'elle est représentée par la main gauche du Bouddha ouverte vers le Père Ciel et la main droite pointée vers la Mère Terre.".
Jack Kerouac extrait de: "Le dernier mot" Editions Gallimard




 "Voilà le Beat. vivez vos vies à fond. Non, aimez vos vies à fond. Quand ils viendront vous lapider, au moins vous ne serez pas dans une serre, vous n'aurez que votre peau transparente."
Jack Kerouac

                                                             \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\[[[[[[[[[[[[[[[[[


 plus d'infos sur KUB


                                           [[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[{{{{{{{{{{{{{||||^^^^

 


 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...