vendredi 25 février 2011

instruction civique



.../...Commençons par l'éthique de responsabilité
Chacun d'entre-nous est responsable de ses actes et des conséquences de ceux-ci.
 Par exemple, il ne faut pas voler un bonbon au supermarché car nous risquons de mettre le magasin en faillite.
Hein? Quoi? Que dis-tu mon enfant?
Des types spéculent en ce moment même sur le coût des matières premières tels que le blé et l'orge, créant 43 millions de nouvelles victimes de la famine dans le monde!
Tu sors...Allez, hop, chez M. le directeur.
Seconde leçon: Les dangers de la revente de produits illicites. il est particulièrement immoral de consommer et plus encore de vendre  avec profit des produits illicites ou dangereux. 
De plus, une telle activité peut conduire en prison et ceci dès quinze ans grâce aux nouvelles remises en cause de l'ordonnance de 45.
Hein? Quoi? Que dis-tu mon enfant?
Il y a un laboratoire pharmaceutique qui a vendu des produits qu'il savait dangereux qui ont tué entre 500 et 2000 personnes et le patron est toujours dehors! il a été récompensé de la Légion d'Honneur?
Tu sors...Allez, hop, chez M. le directeur. Non mais.
Troisième leçon, l'éthique de justice.
On ne doit jamais profiter de sa situation, de sa supériorité hiérarchique ou de son pouvoir pour en tirer un profit personnel. Ainsi, le délégué de classe bien qu'il assiste aux conseils de discipline et aux débats entre professeurs, ne doit pas pour cela être mieux traité ou bénéficier d'un régime de faveur.
Hein? Quoi? Que dis-tu mon enfant?
Il y aurait des ministres de la République qui voyageraient gratuitement en avion privé du fait de leur place au gouvernement! Il y aurait même des secrétaires d'Etat qui auraient payé leurs cigares avec nos impôts.
Heu! Bon, vous rangez vos affaires, en silence.
La semaine prochaine, nous travaillerons sur la reproduction des cloportes au sud du Guatemala!

extrait d'une chronique de Etienne Liebig- dans le numéro 1007 de l'hebdomadaire Lien Social.

                   
                                                    -----------------------------------------------------


SOUVENIR!  SOUVENIR! ...

2 commentaires: