mardi 27 avril 2010

BILLET D'HUMEUR radiophonique

 -envoyé par Olivier-

Un animateur d'une radio de djeun's qui se lâche sur les banlieues, ce n'est franchement  pas politiquement correct de gôche ni de droâte non plus et c'est justement pour cela que ça ouvre des perspectives...même si bien sur- contrairement à l'animateur en question- je ne pense pas que les choses soient toujours aussi simples qu'il semble le prétendre, sinon il y a bien longtemps que le problème dit des banlieues serait réglé...et puis méfions-nous toujours de ceux qui prétendent avoir la vérité...
Ceci étant dit en préambule, vous en pensez quoi vous?

4 commentaires:

  1. Le" mauvais" garçon ne " pisse pas sur sa télé "!!!! Ben oui, il n'est pas fou, s'il le fait, la télé flambe, l'immeuble avec et plus de couloirs à arroser...
    Sérieusement, la société c'est les gens, des individus, eux, nous, et certaines règles de conduite, un savoir vivre pour être ensemble, peut-être que le savoir c'est fait avoir...

    RépondreSupprimer
  2. d'accord avec lui.
    pourquoi on ne peut pas resoudre le probleme des banlieues ?
    parceque c'est impossible.
    c'est impossible culturellement, religieusement, sociologiquement impossible.

    suis je pessimiste ?
    non réaliste.
    nous allons lentement mais surement vers un systeme d'apartheid.

    bouffeur d'autruches

    RépondreSupprimer
  3. Les banlieies ? J'en pense pas grand chose, parce que j'ai jamais vraiment vécu dedans, et que je me sens incompétente sur le sujet, d'une. Puis, je ne sais pas, des fois j'ai l'impression qu'on noircit le tableau pour faire trmbler le brave monde et mieux en faire ce qu'on veut...l'impression qu'on abandonne une partie de la population à des ghettos de desespoir féroce...des solutions, j'en connais pas, j'en vois même pas...

    RépondreSupprimer
  4. c'est vrai que tout cela est bien compliqué...ce qui semble tout de même évident c'est que les gros problèmes sont apparus avec le chômage et la difficulté pour des parents de jouer leur rôle d'éducateurs en donnant des repères à leurs ptiots . Mais comment en perdant sa dignité (travail, argent..) pouvait-on se faire respecter et inculquer des valeurs à de jeunes pousses? Peu à peu les cités qui étaient melting pot sont devenus des ghettos avec la montée progressive de l'incivilité.
    Les petits ont grandi et pris la place des pères. Aujourd'hui on en est à la deuxième, troisième génération... et chaque nouvelle est plus dure que la précédente...Aujourd'hui il y a des mômes de 8 10 ans qui font peur à des adultes...
    Quand je vois dans des grandes surface des ptits branluchons faire la loi devant leurs parents, je connais hélas trop bien la suite! enfin je ne devrais pas me plaindre ça me fera du boulot...
    Ah mais qu'entends-je la madone psycho ump madame Edwige veut faire interdire la fessée. Naturellement qu'il faut privilégier le dialogue mais faut pas exagérer non plus... une fessée ou un coup de pied au cul à titre exceptionnel ce n'est pas du châtiment corporel et ça peut remettre les pendules à l'heure!, j'en ai reçu, pas vous? Seulement au nom de la morale hygiéniste , "bien" pensante et culpabilisante c'est interdit...et (en institution) certains mômes -dans la toute puissance- le savent bien ils foutent la merde dans un groupe et cherchent à te faire craquer pour pouvoir ensuite porter plainte... et à ce moment là, les parents dont on ne supposait qu'avec peine l'existence débarquent la procédure aux lèvres...

    résultat des courses la société finit par avoir peur de ses enfants et ça c'est grave...

    RépondreSupprimer