vendredi 1 mai 2015

une goutte de pluie sur le visage




"Je compris alors que je ne m'étais engagé
que pour déserter.
L'état du déserteur serait le mien.
J'avais enfin découvert ma vocation."
-Jean-Claude Pirotte-






découverte de PAR ICI






".../...
La peur et la joie. Pile ou face. On vit toute une vie avec ça. La peur ou la joie. Être une pièce. On tombe d'un côté ou de l'autre. On choisit, plus ou moins, de quel côté on tombe. La joie est le dos de la peur. quand l'une s'éloigne, on distingue le sourire sur le visage de l'autre. On est les deux. une pièce. Qui vole en l'air. Qui tourne. Qui tombe; S'il n'y a rien ou personne pour nous lancer une nouvelle fois. On reste en bas. Le visage couché dans la poussière. L'idéal serait de rouler. Sur la tranche. C'est un idéal. Ou de rester en l'air. A voltiger. Eternellement. Jusqu'à ne plus avoir besoin de distinguer le sol du ciel.
.../..."
Thomas Vinau-extrait de: "La part des nuages"-Alma Editeur-




".../...
Tous les jours ne se ressemblent pas
un seul jour suffit à l'image du bonheur
dessinée sur l'escalier des rêves
une feuille de citronnelle à la main
pour le parfum des jours à venir

Une goutte de pluie dans les yeux des puissants
et tout bascule

Le visage se détend
le silence raconte un sourire
une goutte de pluie sur le visage

L'égo perd ses ailes tremble et vacille
pour la première fois de sa vie
l'égo ouvre les yeux sur la vie
qui peine à voir
tel qu'en lui-même emmuré dans sa tour d'ivoire."
-Tanella Boni-"extrait de: "La pluie aussi a son mot à dire" Editions Vents d'ailleurs-








2 commentaires:

  1. Très chouette (comme l'illustre ton pote des en-têtes du blog) équilibre des images, mots et videos !
    C'est la fête-au-poète, que certains mal embouchés n'embauchent pas aux rangs de dignes travailleurs...

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Rémi.
    j'espère que le jeune opéré va bien...
    "travailleuse, travailleur" disait Arlette la "banquière" de F.O.
    il y a des mots qui se perdent
    mais pour autant, aurions-nous de la gloire, fierté et/ou mérite à être des exploités?
    Quand j'étions ptiot,dans la cuisine de ma maman, il y avait une travailleuse en bois qui s'ouvrait comme par magie pour dévoiler toutes ses bobines de fils multicolores.
    ...
    Que votre soirée soit douce cher ami Phoéte
    ;-)

    RépondreSupprimer