dimanche 19 avril 2015

mon passant



Mon passant,
                      bel ami qui s'effiloche 
sur son socle d'équivoque
donne du grain à moudre
                           à la soyeuse mélancolie
des humeurs dominicales.

Mon passant
d'une Vie à se demander:
Par ici la sortie?
                            ou encore:  Combien l'entrée?
Mais,
au fond,
tu sais bien que
ça marche dans les deux sens
les faufilades 
des ourlets de l'histoire 
du passant qui passe.


 

2 commentaires:

  1. Encore un très beau poème qui passe par ici
    et
    comme dit la chanson du furet - futé poète -
    "il repassera pas par là"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. réfuter le furet n'aurait point été raisonnable.

      Supprimer