lundi 8 décembre 2014

ambiance


Puisque l'autre, là-haut
a mis son grain de ciel
 saucé le fond de la terrasse
et
pesté contre le merle moqueur
portant si bien son nom du haut de son perchoir
où il attend goguenard et volubile,
que j'ai fini de balayer ses débordements de pots aux fleurs
pour venir se mettre sur la paille et
 fouiller les coques de cacao dont il raffole.

Bougre grapilleur.

Une averse peut en cacher une autre
Dicton d'un breton
sur son pré carré
passant entre les doutes
de la semaine








7 commentaires:

  1. Ainsi, l'autre là haut a mis son grain de ciel ? Des fois, c'est beau ce qu'il fait, quand même ! :-) (et tu l'écris bien pour lui)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Elly...
      j'écris comme je peux, comme je sens avec les moyens du bord (de mer bien sur).
      Des fois j'écris sans thème (surtout en novembre) et l'iver arrivant je me cherche des mots pour en faire une écharpe protectrice...
      ;-)

      Supprimer
    2. oups j'avais oublié la H pour l'Hiver c'est ballot quand même..

      Supprimer
    3. En somme, tu dis vague... :-) Belle journée

      Supprimer
    4. je dis vague à l'Âme
      comme de bien entendu
      ;-)

      Supprimer
  2. Quand les Incroyables comestibles se seront encore un peu plus développés,ce sont les actionnaires des grandes surfaces qui viendront se servir pour pas crever de faim! :)

    RépondreSupprimer