mardi 1 juillet 2014

dust in the wind





Brigitte, grande amoureuse de la Turquie et de sa langue (la langue turque pas la langue de Brigitte, encore que là je n'en sais rien et heu!,  je donne ma langue au chat) qu'elle fréquente depuis de nombreuses années,  nous envoie une chanson pleine de romantisme, les pieds estivaux dans l'eau du port de  Bodrum.
"Mers et océans du monde, unissez-vous" ajoutait  me semble-il  un Poséidon dondaine et rond-dondon et ainsi pour illustrer cette plage musicale harmonieusement salée, je joins à la carte postale  anatolienne une photo croisicaise de promenade dominicale.
les vases communicants (et la vase également mais seulement à marée basse).

Ainsi soit-il.





                                                        |||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||}}}}}}}}}}}}}}}}}}




 plus d'infos

Pour faire plaisir à Rémi (voir commentaires)  qui pensait que j'avais oublié le prochain rassemblement N.D.L. Il est vrai que j'en ai causé il y a déjà plusieurs semaines... et une piqure de rappel est forcément la bienvenue- le projet n'étant toujours pas enterré... et  puis d'ailleurs, même s'il l'était, sur place, tous les problèmes du "vivre ensemble" ne seront pas réglés pour autant...
Mais cela est une autre histoire
Zad libitum...



                                                              ]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]




Deux jeunes filles à bicyclette rencontrées dans l'ancienne criée du Croisic recyclée (comme ça tombe bien) en très belle  galerie  ou s'exposent-en autre- des artistes locaux. Je m'excuse d'avance et platement auprès de la très aimable dame auteure de cette toile qui m'a permis d'en faire une photo mais dont Argh!  (pauvre de moa) j'ai oublié le nom .
je dédie cette "capture"  à Elly ....

                                             ]]]]]]]]]``````````````````````````````````````]]]]]]]]]]





comme un ptit coquelicot mon âme, comme un ptit coquelicot....




                                   





"Il existe un pays,plutôt une frontière,
où la lumière est douce et pratiquement solide
Les être humains échangent des fragments de lumière,
mais ils n'ont pas la moindre appréhension du vide;

La parole du désir
remplissait nos mains de silence
et chacun se sentait mourir,
nos corps vibraient de ton absence.

Nous avons traversé des frontières de craie
et le second matin ole soleil devint proche
il y avait dans le ciel quelque chose qui bougeait,
un battement très doux faisait vibrer les roches.

Les goutelettes de lumière
se posaient sur nos corps meurtris
comme la caresse infinie
d'une divinité - matière"
-Michel Houellebecq - "Il existe un pays..."







                         \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[########



".../...
Et la beauté?
Regard sur la norme?
Regard sur la différence?

Dans une forêt, si un arbre est un peu tordu...
Le bûcheron s'en méfie :  "rien à en tirer...au feu."
Le poète s'en nourrit...
Fable heureuse: "Le poète et le bûcheron"
.../..."

extrait de: "C'est plus fort que moi dans ma tête c'est un enfant"-a.p.e.i.. Les papillons blancs ouest 44-






"O Cristo Redentor" version feuillue et presqu'ilienne




3 commentaires:

  1. Toute cette page est très très belle, de la musique turque à dust in the wind, du coquelicot qui se fraye un chemin dans l'interstice aux membres noueux des pins maritimes, de la vase à la mer d'entre les cailloux au tableau des robes immaculées si nostalgiques... il me semble que les dames vietnamiennes ne portent plus que très rarement ces "áo dài" ... Merci beaucoup pour cette douce attention, je suis très touchée. J'enregistre l'image, si tu le permets, pour le mettre sur mon blog, puis si tu peux retrouver le nom de l'artiste, ce serait chouette :-) Encore merci et belle journée homme des Landes !

    Ps : moi qui n'apprécie que très moyennement la poésie de Houellebecq, j'ai tout de même trouvé son poème sympathique ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Elly
      pani problem (comme dirait mon beau frère antillais) pour la photo.
      Je vais essayer de retrouver le nom de l'artiste j'ai déjà cherché sur la toile mais pour le moment ce n'est guère concluant...
      mes "post" vont souvent dans tous les sens, et voilà ils me ressemblent...
      belle soirée je ne sais pas chez toi mais ici c'est la canicule et chez les bretons on n'est guère habitués

      "quand la bise fut venue"
      jj

      Supprimer
  2. Bonjour JJ

    Justement, j'aime bien quand ça va dans tous les sens.
    Après une journée de canicule en Drôme, revoilou la pluie, et c'est bien car la végétation en avait besoin...

    "hé bien dansez maintenant !"
    @+ :-)

    RépondreSupprimer