dimanche 29 juin 2014

prête moi ta plume



Comment vas-tu vieille branche?
                                                    Dis!
Prête moi  donc ta plume l'oiseau,
pour inscrire sur la ramure du tonneau
 et
à tire larigot
tous les maux
du sel de la terre,
toutes ces phrases  suspendues
en équilibre précaire
sur le fil des idées
ployant  sous
le poids des paradoxes
de notre gouverne.

                            La mienne bien sur.
La tienne pour sur.
                                La  leur forcément.

Personne n'est à l'abri de l'harmonie  du désaccord,
du chaud effroi,
du rire aux larmes,
de l'Absurde pour l'autre
qui hausse le ton en même temps que les épaules.

Bel ensemble
qui me ressemble,
                            qui nous assemble
et nous déchire

Ta raison
en sourdine
envisage
 que je me bats avec des moulins d'avant,
des croutons de Panurge
trempés dans la soupe
à  faire chabrot,
                           les pieds ancrés sur une terre rabattue
depuis si longtemps
que...

 Ô ma doue
ça fricote avec...
bouh!
 un tel  dérisoire ...
                        à s'habiller
chez soldé
et as de pique.


Tu crois pas
que:
la vérité
c'est comme la morale
à Léo
-toujours celle d'un voisin-

Dis!
Prête moi 
encore
ta plume, l'oiseau,
que 
je largue encore un mot
et frise le ridicule
avec mes poils de luc.
Et si je me trompe...
Ben
c'est ptêt
parce que
tout bonnement
 j'ai du nez
genre:
- nez nu phare-
qui éclaire dans le dos
comme toutes les histoires que l'on se raconte.
Hein(g)?
Pour se rassurer.











4 commentaires:

  1. Salut jeune branche
    où se perche le zozio
    qui te donne
    non te prête
    sa belle plume
    libertaire à souhait - à tes souhaits, à vos souhaits -
    afin que s'envolent tes mots qui font poème et poèmes de photos
    dont - beauté -
    un vieux tronc de bois noueux à souhaits (le tien, les nôtres)...

    Petit délire de commentaire de la part d'une vieille branche qui te salue bien bas, Jean-Jacques !
    Et sans langue-de-bois... Rém*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. jeune branche comme vous y allez l'ami
      ;-)
      merci beaucoup Rémi pour cette délicate intervention
      belle journée à toi

      Supprimer
  2. Quelle écriture et quelle ... diction ! Déplumant ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et quelle gentillesse de me parler ainsi
      merci bcp Elly
      très touché
      ;-)

      Supprimer