jeudi 10 avril 2014

en rose et gris







"..../...ce que
                     la tache a de visage humain
                      le dissimule en museau
                     en gueule de loup foncièrement ouverte aux plaies
           Je ne puis rendre à l'homme
            qu'à travers un masque -un son émis derrière
           une encre plus dense-
           c'est que le visage échappe 
                                                       et l'expression de la plaie
                                                        ne peut rien montrer."

extrait de: "Figures de la plaie" - Sophie Loizeau-









De l'eau de rose
en avant pore
maternel,
comme "un truc" de grand-mère
remonté de la marmite des contretemps
où se planquent les souvenirs en douce,
-qui moussent-
et
parfois plus que de raison;
en débarquant à l'improviste
au détour
d'une impression,
d'une senteur,
de la lumière d'un mur
...
Qui sait?
et
à nulle autre pareille



découvert chez: "Pas la peine de crier"





"Les couleurs de la vie sont le sureau des larmes
tu les écrases contre un mur
et le mur devient ruche
les doigts rhizomes
les yeux félins
le pouls tambour
dans l'aventure épique des constellations
.../..."
extrait de: Eau du soleil- Bruno Doucey-Editions Bruno Doucey




3 commentaires:

  1. Il faut sans cesse apprendre....la vie à prendre!

    RépondreSupprimer
  2. La vie, c'est une fleur éclose chaque matin. Encore faut-il savoir la trouver.

    RépondreSupprimer