jeudi 27 février 2014

OO-OO

illustration source: Toile



Phares
            en double file.
seulement de passage
                                   à l'angle droit
                                   d'un écran couleurs
                                                    les pieds dans le plat.

Langage du temps présentable
comme s'il était minuit et la promesse d'un nouveau jour
                                                                      qui remplirait consciencieusement son quota de l'heures.
mais...
pas une de plus
en plus.

Je prends doucement la tangente
dans m'écriture

A ce moment là , l'autre,
"étrange étranger"
d'avec lui m'aime et ses impulsions contradictoires
à la la périphérie.

Façon de reculer à foison la parole
 sensée
                                comprendre
                  expliquer
et puis résumer la situation
toujours  avant les réclames.


La poésie
                         - quelle poésie d'abord.
 tribord ?-
peut tout se permettre,
c'est bien son genre à elle,
à poil sous les artifices.

                et se prendre les strophes dans la rime du tapis
singer un presque naturel
comme on fait son lit avec couverture asociale.















Fume, c'est de l'époque
par Jonas:



4 commentaires:

  1. La poésie
    - quelle poésie d'abord.
    tribord ?-
    peut tout se permettre,
    c'est bien son genre à elle,
    à poil sous les artifices.

    et se prendre les strophes dans la rime du tapis
    singer un presque naturel
    comme on fait son lit avec couverture asociale.

    HUM !
    Impossible de commenter : mais
    JE PRENDS, Merci...

    RépondreSupprimer
  2. Nous sommes bien apo-strophés aujourd'hui. Continuons, la promenade est belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une promenade voilà bien l'histoire de nos vies
      ;-)

      Supprimer