jeudi 13 février 2014

sur l'autre rive







.../...L'aurore aux mains de peintre
dilua sa palette miraculeuse
illumina la porte des nuages
tu avais ouvert les yeux
près des merveilles de la nature
ta peau apprenait les dures lois
de la vie des humains

Les contes de la vie
n'étaient ni beaux ni heureux
chemins de labeur
voies de courage odeur de ténacité
les contes de la vie passagère
ajustèrent
des jours aux heures des jours
bâtirent ta peau parmi les rayons du soleil
à la lumière des mains neuves

Des lunes en perles multicolores
à compter
le temps habita la prunelle de tes yeux
tu inventas l'étincelle le clair obscur
de la vie ordinaire
tu voyageais par la lune et le soleil
tu t'habillais à l'épreuve du temps
le soleil t'accompagna
au pays du jeune homme
dans la peau duquel
tu bâtissais ta demeure

Des rêves en partance
vers les rives de l'espérance
un conte d'enfant enroulé
dans la main droite
sur des feuilles de papyrus
qui souriaient aux vents de l'aurore
l'aube tardait à lever le cap
sur le chemin du jour
toi jeune homme tu traçais
les rythmes de ta vie
pour demain
pour toute l'éternité

ton sang et tes veines
battaient tam tam
à la porte de ton coeur
qui enflammait ton corps

Les yeux ouverts
aux confins de la précarité du temps
sur le sol des souffrances
sur le trottoir des affamés
et le bitume des rues misère
maintenant sauvé des eaux de la ville
tu souriais à tout vent
quand déroulait la parole
les syllabes du monde.

Ta tête voguait sur la mer musique
naviguait parmi les flots
et les rythmes de demain
les lignes de ta main gauche
voilaient les secrets du départ
à déchiffrer à lire
de l'aurore au crépuscule

tes rêves peuplés de nuits à venir
ignoraient le sens du labyrinthe
savais-tu
quelle forêt tu traverserais
quel pan de montagne tu gravirais
jusqu'au seuil du départ

Jeune homme des mers et des sables
perdu dans les nuages de la vie
marchant les yeux ouverts malgré le soleil
dans l'ombre éternelle
le choix a perdu les traces de tes pas
dérobé la clé du temps
..../..."
Tanella Boni-extrait de:  "L'avenir a rendez-vous avec l'aube."- Editions Vents d'ailleurs-







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire