mardi 17 décembre 2013

l'homme qui marche


 Sable
            émouvant
 au soir de l'effet mer
                       revient sur ses pas
mais ne les reconnait  plus
alors
il se cherche encore
et encore
-au pied levé-
dans le sens d'un marche pied.

Seulement,
dans les traces de l'autre
sur une plage
endimanchée,
 comment
trouver chaussure à son pied ?

Et puis,
 pourquoi faudrait-il  donc prendre les choses au pied de la lettre?
alors
que tout s'efface
inexorablement
pour mieux se réinventer
à la marée suivante!

Quel est donc ce besoin  impérieux d'exister
alors que vivre c'est déjà pas si mal
et
 si compliqué
pour mettre
par exemple
 le pied à l'étrier.

Alors,
contre-pied
à la morosité d'un jour finissant de ramer
 il rigole,
tout seul
dans sa barbe de soirée
comme pour se faire un pied de nez,
 en se mettant les pieds dans le plat
à se couper l'herbe sous le pied .

L'homme qui marche,
n'a pas toujours pied
marin
mais il peut toujours essayer 
et en musique tant qu'à faire.

Et qu'importe, s'il joue
comme un pied.

L'important à l'instant
 c'est quand même de prendre son pied.
Non?




dans le poste:
"Le tissu social ne sert à rien si on n'en fait pas de vêtements."


8 commentaires:

  1. Oui, c'est cela l'important, Jean-Jacques. :-)
    Belle journée à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Françoise et belle journée à toi également

      Supprimer
  2. J'adore marcher dans ton univers....et parfois j'y laisse une petite trace d'amitié...

    Câlinsss!!!!

    RépondreSupprimer
  3. Jean-Jacques passait.... le monde s'arrêta pour le contempler, lui et son monde à lui. Et quand ses pas s'estompèrent à sa suite, traces éphémères et hors du temps, on entendit le monde pousser un grand soupir. Les vergues se tendirent, les voiles se gonflèrent, le mât s'arc-bouta sur la mer comme pour l'entraîner à la suite du marcheur. Le soleil s'extirpa du goudron de la nuit, et ce fut un nouveau jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. heu là c'est beaucoup...je préfère que ce soit moi qui m'arrête pour contempler le monde
      mais je suis flatté
      ;-)

      Supprimer
  4. "Il rigole
    Tout seul dans sa barbe de soirée"
    Excellent, l'ami, excellent!

    RépondreSupprimer