lundi 1 juillet 2013

dimanche sur le front





On est passé par là
pour aller voir les avions.
ensuite et rapidement dans la foule des grands jours.
Arrivés sur le boulevard du front de mer,
les places sont chères
mais comme les meetings aériens
ont lieu -en général-
dans les airs,
tout le monde a le droit de voir
et d'se tordre le cou en même temps.


Le fond bleu de la météo du jour permis d'apprécier de jolies volutes blanches courant l'arrière train de  machines à hélice, occupées à quelques formules acrobatiques.


Très certainement issu d'un croisement, variété  d'aeroplanum avec moustache



On pouvait également remarquer à marée basse une présence importante de zoomistes  balayant la voute céleste et cherchant  également à ne pas se faire prendre en contre jour.
Aidons-nous  les uns les autres, frères du ptit au grand objectif.  Voyez, je fais de l'ombre, exprès pour vous.





Je reconnais volontiers que mes quelques commentaires sur la question à viatique laissent pour le moins à désirer;  mon intérêt sur le sujet se limitant jusqu'alors à Notre Dame des Landes,
ce qui entrave forcément le chant roucouleux des possibles.
Donc deux heures au milieu de milliers
ou même au milliers du milieu
 de Têtes en l'Air
 Expérience tout à fait intéressante






A force de suivre les mouvements du ciel, certains avaient le mal des airs à terre,
qui s'apparenterait semble t-il au mal de mer.
Une bonne sieste par là-dessus et il n'y paraîtrait plus.
Mais gare au réveil en fanfare.





Pénombre venue, des feux d'artifice éclatèrent  au dessus de la ville.
Ce qui permis à quelque huluberlu  de dire:  "Maintenant on a les avions le jour et les bombardements la nuit.
Gross malheur la guerre."

2 commentaires:

  1. Et les bleuets sont très beaux aussi!! :)

    RépondreSupprimer
  2. Les jardiniers de la ville ont eu la riche idée (très tendance)de semer des fleurs de prairie un peu partout dans les grands espaces verts de la cité maritime.
    C'est choli! comme tout et ça donne envie d'y plonger!

    Belle journée à toi!

    RépondreSupprimer