dimanche 21 juillet 2013

à bon port


Encore une fois
très à l'aise d'en causer puisque 
je n'y serais pas.
On ne peut pas être partout
affirmait
il me semble:
la palissade.
Et même
là 
où j'aurais aimé être
pour une fois,
oui
parce-que certaines fois
c'est plutôt appréciable de ne pas être partout.
 Dites pas le contraire,
je ne vous croirais pas.

En tout cas,
pour ce samedi
et ce dimanche 

et d'Août  aussi,
si par chance ou par vouloir... vous y êtes 
vous avez ma bénédiction civile.



NOTRE D(R)AME DES LANDES







"Les Contes du Fleuve"
Edition permanente
illimitée

                                                             ]]]]]]]]]]][[[[[[[[[[[[[^^^^^^^^^^^





Karakaya
a depuis peu
dit:
 Adieu!
au (merveilleux)
"Monde du travail".

Pour réfléchir plus sereinement au problème,
elle s'en est allée au bord du palmier dattier. 

 A son retour,
elle nous livre ses conclusions du moment
sur carte-postale musicale:






Les Escales approchent
et l'on revoit
déjà
des pirates sur le port.

Pour des raisons pratiques et de
heu! rhétorique 
riz thorique?
N'y aller -aux Escales- que le vendredi
puisque  samedi et dimanche -si affinités-
seront réservés
rappelons-le
pour les distraits
à Notre Dame des Cerfs-Volants






Et puis,
 le port d'attaches
soutient vaguement le contraire.
Pas peur de partir
même solidement
à marée,
à dragée basse.
aussi.

Tu parles!
L'espace à perte de vue
qui diminue
est forcément déjà trop loin
mais il suffit à l'aventure,
puisqu'elle
 s'agrandit
peu à peu
quoi qu'en pensent les apparences ,
les caprices du temps,
 et leurs passades fantaisies...








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire