jeudi 18 octobre 2012

tout passe tout casse tout lasse









Les hommes s'écoulent en bronze
en place de grève.
Statutairement,
ils sont un exemple
pour qui marche
et qui bade.
TRADUISONS:
Il faut mériter sa stature,
et faire souffrir pour être beau.

Les hommes s'écoulent en bronze
et pour des raisons d'économie
parfois s'inscrivent en faux.
Ce n'est pas vraiment grave,
du moment qu'ils sachent encore faire illusion.





La passerelle avait du chien,
ce jour là.
Montée au filet,
sous l'aubaine de la promenade,
elle s'était  bien figée du tiers comme du quart,
de la machine à l'instant damné.







Alors ça va comme je te pousse?

Avec ses différents courants.
Les vents contraires.
Les tempêtes pas toujours annoncées
et celles qui voient goutte dans un  verre d'eau.

On s'accroche comme on peut
aux impressions friables.
Un peu mal aux côtes,
le dos au mur,
mais aussi l'espace d'en découdre 
Pénélope au nez
et à la barbe du temps






AMEN!

                                                             |||||||||^^^^^^^^^^^^^||||||||


-La maîtresse d'école annonce aux enfants une grande nouvelle :
"Cet après-midi, déclare-t-elle ravie, " M. François Hollande vient visiter notre école. C'est un grand honneur. Pour l'occasion, j'aimerais que chacun d'entre vous lui fasse une petite surprise ou lui prépare une petite phrase gentille".
Grande effervescence dans la petite classe. Les enfants sont tout excités et réfléchissent à leur cadeau ou à leur phrase.
La maîtresse commence à les interroger :
"Toi, Juliette, tu as prévu quoi ?":
"Je vais lui faire un joli dessin", répond la gamine sûre de son effet.
"Formidable ! " répond la maîtresse.
"Et toi, Stéphane ?":
"Moi, je vais demander à ma maman de lui faire des petits gâteaux .
"C' est parfait, ça !" répond la maîtresse visiblement emballée.
"Et toi, Toto?":
"Ben, Maîtresse, ma chatte vient juste d 'avoir des petits. Je dirai à Monsieur François Hollande que j 'ai 6 chatons socialistes à la maison !"
"Excellent, Toto, c'est une très bonne idée. Je suis sûr qu'il sera ravi ! Bravo !".
La maîtresse est sur un nuage.
L'après-midi arrive et M. François Hollande visite les classes une à une. Arrivé dans la dernière, il félicite la maîtresse pour son travail, puis les enfants apportent les cadeaux et font moult compliments.
Arrive le tour de Toto qui dit :
"Madame, ma chatte, elle a eu 6 petits, et ben y en a 2 qui sont socialistes !".
M. François Hollande d'abord interloqué, part d'un grand éclat de rire et complimente Toto pour ses chatons.
Quand il quitte les lieux, la maîtresse, encore sous le charme de sa rencontre s'approche de Toto et lui demande par curiosité :
"Toto, c'était très bien, mais pourquoi lui as-tu dit qu'il y avait que 2 chatons sur 6 qui étaient socialistes, alors que ce matin tu m'avais dit les 6 ???


"Ben, maîtresse, entre temps, il y en a déjà 4 qui ont ouvert les yeux !"





Jeudi a eu sa blagounette
offerte par Bernadette en plein épisode cévenol.
de quoi lui offrir en soutien,
-deux en un-
La pensée du jour:

" Le langage n'est pas divin, mais animal. Si Dieu il y a, il est muet."

-Louis Scutenaire-

citation en provenance directe de chez Le Marquis de l'Orée où les mots sont toujours  à leur place et poussent tranquillement de manière à réfléchir:


                                                                  ########~~~~~~~~~#######


Et pendant ce temps là,
alors que l'on se rappelle sur les quais de la Seine
et à nos souvenirs
 d'un des renvois "peu glorieux" de la France éternelle.
celle qui se donne en spectacle des leçons d'humanité,
envoie sa cavalerie en lourd au service du béton
de la pensée inique.


 photo source blog collectif de lutte contre l'aéroport de Notre Dame des Landes


plus d'infos sur ZONE A DEFENDRE
"tritons crété-e-s contre béton armé"


photo:  blog collectif de lutte


                                                                           {{{{{{{{{]]]]]]]]]]]\\\\\\\\\\





" Les mots divins
les mots en vain
les mots de plus
les motus
les mots pour rire
les mots d'amour
les mots dits, pour te maudire
les mots bruissants, comme des rameaux
les mots ciselés, comme des émaux

la faim des mots

la soif des mots
qui disent quelque chose
les mots chéris qui sur mes lèvres
n'ont pas trouvé
leur place
les mots muets
les mots buées
comme un baiser sur la glace
les mots bouclés
clés de l'espace
les mots oiseaux qui laissent des traces

les mots qui tuent

les mots qui muent
les mots tissant l'émotion
les mots palis
les mots salis
les mots de prédilection
les mots qui te caressent
comme des mains

les mots divin

les mots devin
les premiers mots
la fin
des mots"


 -Claude Nougaro-



l'ombre de soi-même?
                                                         
                                                                       ///////////###########///////////

et au final

ça aurait manqué:

"Le temps est pluvieux ! Lui aussi, il prend de l'âge"

-les nouveaux philosophes-

2 commentaires:

  1. ah, un billet complet ! avec plein de quoi cogiter et savourer !
    J'ai beaucoup apprécié la blagounette....:)

    RépondreSupprimer
  2. moi z'aussi j'aime bien la blagounette de Bernadette
    et ça rime en plus
    ;-)

    RépondreSupprimer