vendredi 17 décembre 2010

quand on partait de bon matin...



... Quand on partait sur les chemins, à bicycletteu!...Ah , dame, gast , tu prends  bien l'air sur  fin de nuit d'hiver -rime frissonnante- et tu t'envoies à plein  naseaux les senteurs bucoliques de la nature  au ralenti et légèrement frigorifiée. Ouais enfin... faut aussi faire la part des choses entre les pots d'échappement qui te frôlent  parfois sans vergogne alors que tu traces gentiment ta route matinale sur la piste cycla-be-le  et pas toujours très carrossable et les effluves mélangées de l'estuaire à tribord et parc paysager comme ça se prononce ici même sur ton bâbord.



Attention, camarade, c'est pas le tout de poétiser à bon marché après labeur (salé) nocturne, s'agirait également de faire gaffe aux flaques suspectes et brillantes qui ce jour là parsemaient négligemment et  j'oserais même dire sournoisement  l'espace qui t'était imparti pris.
Oyez! Oh yeah!  Sur deux roues l'artiste travaille sans filet pélagique et vous remarquerez, cher public, qu'il n'a pas forcément  droit à l'erreur.
Mais... cette fois encore, il arriva à bon port et après le guidon il mit le nez dans son bol aromatisé à la bergamote, avant d'aller quémander un peu de repos auprès de son oreiller préféré.
Une autre fois, s'il passe par là, il racontera ptêt  des histoires d'autres saisons, le copain sur sa grosse machine en train de tondre les pelouses collectives et qui t'envoie au passage une belle goulée de chlorophylle premier choix ou encore le gardien de l'école maternelle qui  chaque matin te fait un salut sympathique en rejoignant ses classes, ou encore...
Une autre fois j'ai dit... parce qu'avant, il va falloir encore en prendre pour un paquet de semaines de ballades emmitouflées, ce n'est qu'un début nom de  leur dieu continuons le glagla.



"Je préfère le vélo au cheval, les feins sont plus facile à vérifier." -Lambert Jeffries-





"Pour lutter contre le mal de mer, sucez une noix de muscade (sans l'avaler c'est toxique) . Si vous n'avez pas de noix de muscade allez-y en bicyclette." -Pierre Desproges-

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire