mercredi 22 juin 2016

concombre démasqué



"La culture, c'est tout un art"
disait tout bas et  surtout du dos, un sage cultivateur
 mais pas bêcheur
                              plutôt même pêcheur
devant les terres n'ailes,
 de maximes (forestières mais pas que) et citations  à tire l'haricot.

Dans mon altrium bon comme la romaine
où se mélangent les genres
les drôles de façons
et
les rôles de façade
dans un joyeux foutoir.
à  la: el patio,
le cucumus sativus  de l'estuaire côtoie 
le masque africain.





Un psy en ses vices  commandé me demandant subi et orbitement:  "Porque"
Je ne su  alors que répondre.
C'est  un peu comme si l'on m'avait interrogé sur le fait qu'ici même, un nain de jardin exhibitionniste fréquentait un buddha hilare
 ou encore  un mao spontex à force d'être rincé bordait un angelot  à l'aile cassée
et bien d'autres bizarreries encore
dont je vous épargnerais la liste.
il  vous en prie, ne le remerciez-pas, c'est tout à fait normal
enfin...
je ne sais pas si c'est le terme qu'a des couettes
mais passons.

Et puis,
 consultant quelques notes sur la toile, de celles  qui vous donnent l'impression d'être cultivé pour
pas un rond, je découvre, figurez-vous que cucurbitaceae en question fait partie de la même famille que la calebasse africaine 
et de m'exclamer alors:

Du pied de l'Himalaya, en passant pas l'Inde  l'Egypte... jusqu'à mon ptit coin qui va bien,
comme le suggérait  Alfred Capus
"Tout est dans tout et réciproquement"
et ainsi rasséréné et rassasié pour la journée
je chassais daredare  comme une fin de non recevoir ou une mouche sur le camembert, l'inquisiteur de mes neurones
en beuglait dans mon roc fort intérieur:
A la Saint Alban
fermons le ban.


Celui qui fut a l'été (maxime footballistique)


                                                    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^|||||||||||||||





Et maintenant je vous demanderais
Un peu de silence s'il vous plait,  pisque là présentement, c'est Rémi qui cause
alors:
Phoète cocher

(Gast! Gast! Quand est-ce que je vais réussir à avoir une barbe aussi longue que la sienne?)


lundi 20 juin 2016

repère



Comme une estampille,
 accord reconnaissable dan la multitude du flot des arpèges,
 sent-bon dans le cou de Madeleine.
Repère...
du jour ou de la nuit
 suivant son attachement à une terre au goût d'amer
La veilleuse au taquet sur les peurs de la chambre.
La phrase qui s'infiltre en conscience jusqu'au bout du voyage.
Le signe avant-coureur de la place des choses et de chacun dans le sens d'une histoire.

Comme un jeu de piste en somme,
 au milieu de la forêt des incertitudes.
Jalon et nous allons,
Compréhension d'un  universel partagé.
Lumière pour ne plus se perdre dans la clandestinité.

Campanile- Lexomil
à la rame pour la rime
et la dernière image d'une île
Phare well.