vendredi 24 octobre 2014

fut-il





Dernier pique-nique de l'année.

Tu crois que c'est une bonne idée?
et  puis j'ai oublié la nappe. Je suis sur que j'ai oublié la nappe.
-Alors on s'en passera.
Oui, mais le sable. Y-a du sable.
-Oui,  forcément, c'est une plage.
 Ah tu vois!
 Toi-même, tu le dis.

Et le vent, y-aura pas trop de vent?
-Un peu aussi, sans doute.
Mais quand tu dis "un peu".
-16 kms heure en moyenne.
Ah!

Et heu! 
On annonce pas de pluie ?
-Non pas de pluie prévue
Ah! 
C'est bien déjà.
- 94%  d'humidité et pas de pluie.
-  Et c'est juste nuageux, dans l'ensemble. 

Ah oui!
Oh!
...













"Je voudrais que la terre s'arrête pour descendre."
-Serge Gainsbourg-

mardi 21 octobre 2014

déborde mer


"La mer ! de quelque côté qu'on la surveille, des heures et des heures, à quelque moment qu'on la surprenne : toujours elle-même,
jamais en défaut, toujours seule, empire de l'insociable,
grande histoire qui se fait, cataclysme mal digéré ;
comme si l'état liquide où nous la voyons n'était qu'une déchéance ! "
-Jules Laforgue-
"Moralités Légendaires"


"Les familles, l'été venu, se dirigent vers la mer en y emmenant leurs enfants, dans l'espoir, souvent déçu, de noyer les plus laids."
-Alphonse Allais-


 Par ici la sortie



 Jacques Auxiette président d'une région qui fait Boum et Pschitt à la fois
soutient la position de Martine Aubry. sur le sens du vent.
On est content de l'apprendre et voilà qui  nous rassure
sur l'empreinte des vraies valeurs socialistes dans les Colonies.




chapelle ardente


Sagesse birmane:




Total look:

Coup de pompe d'un dirigeant 
du claque ( comme en) 40

(raffiné non?)



-Hommage aux  funambules  retraités  toujours sur la corde raide.

A la Toussaint, on fleurit aussi les disparus en mer.



"Va chemine, va trottine.../..."









"Devant cet arbre immense et calme
Tellement sûr de son amour
Devant cet homme qui regarde
Ses mains voltiger tout autour
De sa maison et de sa femme

Devant la mer et ses calèches
Devant le ciel épaule nue
Devant le mur devant l’affiche
Devant cette tombe encor fraîche

Devant tous ceux qui se réveillent
Devant tous ceux qui vont mourir
Devant la porte grande ouverte
A la lumière et à la peur

Devant Dieu et devant les hommes
A chaque vie d’être vécue."

-René Guy Cadou-