lundi 24 novembre 2014

mise en scène de valeurs sures

Odile et Johann sont sur un bateau
Odile tombe dans le jardin et Johann la suit
Que reste t-il alors  de l'équipage ?

une carotte géante
pour la longue route 
et quelques cucurbitacées
poussées
que dis-je
 ensorcelées
au crottin de cheval
et compost alambiqué.

De quoi tenir un siège d''hiver
et  profiter des conséquences
en relevant doucement  le couvercle
de la marmite
et en mettant son nez dans des vapeurs
qui portent leurs fruits
(de la terre)




chou posant
pour la
pose méritée


photos Odile et Johann


                                                                 \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\|||||||||||||||||||||||||||]]]]]]]]]]

Holi hai from Mandra Shivo on Vimeo.




recette de  retour sur saison:

Nain lu-brique
sauce à la menthe






 une  confidence chasse l'autre

Tu aimais bien
 aussi
les grandes maisons
 même les châteaux
...
papier glacé
à l'avant dernière page du magazine

grands espaces
et rêves appropriés
Autre monde
à s'inventer
avec les moyens du bord 
des toilettes
jusqu'à la prochaine conjonction.

dimanche 23 novembre 2014

les principes d'Archimède




"Plus
                on serre

 un mot                                       de près,
et plus

                      il le prend de haut."
-Karl Kraus-



'La langue tâtonne comme l'amour dans l'obscurité du monde,
à la recherche d'une image initiale, perdue.
On ne fait pas, on soupçonne un poème."
-Karl Kraus-













"Quand les idées ne sont pas vraies, les mots ne sont pas justes ;
si les mots ne sont pas justes, les oeuvres n'ont pas lieu ;
si les oeuvres n'ont pas lieu, la morale et l'art ne vont pas bien ;
si la morale et l'art ne vont pas bien, la justice ne s'applique pas bien ;
 si la justice ne s'applique pas bien, la nation ne sait pas où elle doit poser son pied ni sa main.
Donc,
                 ne tolère pas qu'il y ait du désordre dans les mots, tout le reste en dépend."
-Karl Kraus-






"L'imagination a le droit de se griser
à l'ombre de l'arbre dont elle fait une forêt."
-Karl Kraus-